Réunion des Amateurs
de Fox-terriers

      ACCUEIL          ACTUALITES           ADHESION           SANTE

 

CONSEILS D'EDUCATION DU CHIOT

 



 

à destination de l'acquéreur et à appliquer dès sa prise de possession

    Quand le chiot quitte l'élevage, sa mère, ses frères et soeurs, c'est pour lui un changement de vie radical. Et il faut profiter de ce bouleversement pour lui enseigner immédiatement les nouvelles règles de vie de son foyer d'accueil. Cela peut-être un changement de nom ou de surnom mais surtout la création d'un relationnel privilégié avec celui qui va devenir le Maître.

    Les méthodes que je détaille ci-après, je les ai appliquées avec mes trois derniers chiens, tous des fox-terriers mâles. Et je vous le garantis, avec chacun d'eux j'ai obtenu des résultats impeccables et en très peu de temps.

1er enseignement: "ASSIS" et "PAS BOUGER"

    Enseignement à mettre en application dès le premier repas chez vous.

Le but est d'obtenir que le chien reste assis et immobile pendant que vous prenez la gamelle de nourriture, la descendez lentement et la posez à terre.

Mise en pratique:

    Vous préparez la gamelle. Il est probable que le chiot soit attiré vers vous par l'odeur de sa nourriture (et si ce n'est pas encore le cas; cela viendra en quelques jours).

 Posez la gamelle du repas sur le coin de la table (ou du plan de travail). Dites au chiot "assis". Comme il ne connait pas la signification de cet ordre, il ne va rien faire et rester debout.

          Action A: Baissez vous, mettez la main droite sous le cou du chiot et avec la main gauche, appuyez sur l'arrière train afin de le faire asseoir et répétez "ASSIS". Quand le chiot est assis, dites d'une voix soutenue "BIEN" et lâchez le. Il est probable qu'il se mette tout de suite debout (surtout si vous prenez en main la gamelle).

          Action B: Recommencez l'action A et quand le chien est assis, dites "BIEN", puis "PAS BOUGER". Lâchez le de nouveau.

Si le chiot se relève, recommencez l'action B et ceci plusieurs fois si nécessaire. En cas de difficultés persistantes pour obtenir une position stable, maintenez le chiot dans cet état avec la main gauche sur la croupe en répétant "PAS BOUGER". Prenez la gamelle, descendez la lentement et posez la sur le sol, lâchez le chiot et dites "PRENDS" avec un petit geste de la main droite en direction de la gamelle.

Après quelques jours dans ces conditions, le chiot restera sûrement assis quand vous le lâcherez mais se relèvera quand vous commencerez à descendre la gamelle.

Dans ce cas

          Action C: Relevez immédiatement la gamelle en disant d'un ton réprobateur "Hé" et reposez la sur la table, puis faites le de nouveau s'asseoir. 

Recommencez l'action C autant de fois que nécessaire. Le chiot devrait comprendre rapidement (moins d'une semaine); il est en effet très dissuasif de ne pas obéir quand on voit sa gamelle et son contenu repartir sans y avoir eu accès.

Note importante: Tous les memebres de la famille et amis susceptibles de donner la gamelle au chiot, doivent impérativement utiliser la même méthode.

Première remarque: La méthode a un intérêt supplémentaire; elle permet d'éviter que le chiot ne fasse tomber sa gamelle pendant la descente en sautant dessus.

Deuxième remarque: la méthode décrite permet au chiot d'acquérir le "ASSIS" et "PAS BOUGER" dans le contexte de la distribution du repas, il sera nécessaire de retravailler ces ordres et ce jusqu'à ce qu'ils soient exécutés dans n'importe quel contexte.

 Avant de passer au 2ème enseignement à destination du chiot, je tiens  préciser aux maîtres  quelques règles de base à bien respecter.

 Un ordre donné doit toujours être exécuté par le chien, de lui-même ou avec l'aide du maître, éventuellement sous la contrainte. Si le chiot s'aperçoit qu'un ordre peut ne pas être exécuté, c'est la porte ouverte à des refus d'obéissance fréquents. Alors attention: si le téléphone sonne juste après avoir donné un ordre, ne répondez pas précipitamment, faites exécuter l'ordre et après, répondez ou rappelez.

 

Quand le chien apprend un nouvel ordre et qu'il le réalise ou montre des signes de progrès dans son exécution, récompensez de manière ostentatoire avec un "BIEN" soutenu faisant apparaître votre contentement et éventuellement ajouter une caresse, une friandise ou un jouet. Le chien doit comprendre que, quand il exécute ce que vous lui demandez, vous êtes content et qu'il a tout à gagner à vous rendre content.

Si on veut qu'un interdit soit respecté dans la durée, il ne faut jamais le permettre. Alors attention: le canapé interdit en semaine  mais autorisé le dimanche, ça ne marche pas (sauf apprentissage spécial). En conséquence, dès l'accueil du chiot, définissez ce qui lui est permis et ce qui lui sera interdit.

2ème enseignement: "NON" et "PAS TOUCHER"

Le but de cet enseignement est que le chiot ne se précipite pas sur un morceau de nourriture par terre pour le manger.

L'acquisition de cet exercice permettra au chien adulte de ne pas être voleur de nourriture comme par exemple, un morceau de viande laissé sur la table.

Mise en pratique:

Vous êtes dans la cuisine et vous préparez le repas(du chiot ou familial). Le chiot est intéressé et donc près de vous. Vous allez volontairement laisser tomber un morceau de nourriture que le chiot a l'habitude d'apprécier. Mais attention, préparez vous à réagir promptement. Dès que le chiot avance sur le morceau tombé, effrayez le avec un "NON" sec et avancez un pied sur lui pour faire barrage, cela devrait le stopper.

Dites "PAS TOUCHER" puis baissez vous pour ramasser la nourriture en retirant le pied resté entre elle et le chiot et répétez clairement "PAS TOUCHER".

Une fois ramassée, utilisez la nourriture comme bon vous semble, ou donnez la à la main, au chiot en disant "PRENDS".

Répétez l'exercice une fois par jour ou tous les deux jours jusqu'à ce que le chiot ne bouge plus lorsqu'il voit la nourriture tomber. Ensuite, faites un rappel de temps en temps pour entretenir l'acquis.

Remarque: Le "PAS TOUCHER" pourra vous servir ultérieurement pour demander à votre chien de ne pas s'approcher d'un congénère canin dont vous ne connaissez pas les réactions.

 

3ème enseignement : le Rappel "AU PIED"

Là encore, commencez cet apprentissage très tôt, dès les premiers jours.

Allez à l'extérieur (jardin, parc, forêt) en évitant au début les lieux où il y a d'autres personnes ou des distractions possibles. Promenez vous un peu avec le chiot en liberté. Puis tout à coup, éloignez vous de lui en courant et retournez vous.

Il est fort probable que le chiot craigne d'être abandonné et vous rejoigne au galop. Profitez de ce retour pour crier "AU PIED", voire plusieurs fois, et surtout, dès que le chiot arrive près de vous, félicitez verbalement "BIEN" et récompensez  : caresse et/ou friandise (les chiens sont généralement gourmands et du coup la friandise est un renforcement positif très efficace).                                               Renouvelez l'exercice souvent, vous pouvez laisser volontairement le chien loin de vous, soit en vous faisant aider, ou simplement parce qu'il aura bien acquis le 1er enseignement  "ASSIS-PAS BOUGER", puis rappelez "AU PIED" et n'oubliez pas la récompense.

Remarque : L'ordre "AU PIED" est un commandement qui, ultérieurement, ne permet pas de désobéissance. Pour les rappels moins exigeant, du genre invitation à vous suivre, préférez "VIENS".

Note très importante : N'engueulez jamais votre chien quand il est revenu après votre appel. C'est une erreur que l'on fait malheureusement facilement.                                               Exemple : Votre chien est loin de vous et vous le voyez faire une bêtise, vous criez et vous le rappelez. Quand il vous a rejoint, vous le réprimandez pour la bêtise qu'il a faite. Très mauvais : Le chien ne fera pas le rapprochement entre votre engeulade et sa bêtise déjà passée; mais il se souviendra qu'après être revenu à votre appel, il s'est fait sermonner. Et là, adieu les prompts rappels à votre ordre.

 Recommandations à l'intention des maîtres  : Pour l'exécution d'une action donnée, utilisez toujours et uniquement le même ordre, que vous choisirez de préférence court (2 syllabes maximum) et percutant. Par exemple, si pour faire asseoir le chien, vous avez retenu le mot "ASSIS", proscrivez des expressions comme "assis-toi" ou "veux tu bien t'asseoir" , voire pour ne pas répéter l'ordre initial "qu'est ce que j'ai dit". Vous pouvez associer un geste à l'ordre verbal . En effet, les chiens sont très réceptifs au langage corporel. Par exemple, quand vous demandez ua chien "ASSIS", vous pouvez, de votre main droite, laissée pendante, lui présenter la paume en avançant le bras vers lui. Dans la discipline OBEISSANCE, on appelle cela un double commandement.   

Avec l'habitude, le chien pourra exécuter aussi bien votre ordre verbal que gestuel.   

Il est pratique d'enseigner au chien un ordre qui arrête toute action en cours. Le mot "STOP" est une solution. Le chien aboie "STOP", il doit s'arrêter d'aboyer, le chien court "STOP", il doit s'imobiliser etc...

Lors de l'apprentissage de l'ordre "STOP", n'oubliez pas de récompenser le chien (parole de satisfaction, caresse et/ou friandise) immédiatement après exécution par le chien ou progrès dans l'exécution. Si ce n'est pas dans les instants qui suivent, le chien ne saura pas faire la relation entre son action et a récompense.

4ème enseignement : Ne pas mordre les humains et "DONNE"          

Je ne suis pas pour brutaliser les animaux, mais il y a des comportements totalement inacceptables, comme celui de vouloir mordre son maître ou tout autre humain. Et là, il faut réprimer de façon mémorable.

Mise en pratique : Donnez au chiot, sur sa couche, un os de veau à ronger. Laissez le quelques minutes savourer son plaisir. Puis approchez vous de lui, tendez la main vers l'os et dites "DONNES" en essayant de la récupérer.

Si le chiot se laisse reprendre l'os : super, vous n'aurez sûrement pas de problème d'agressivité envers les personnes.

Mais, s'il essaie de mordre votre main, réagissez promptement : criez "NON", prenez le par la peau du cou et secouez le vivement (c'est ce que font les mamans chiennes pour éduquer leur progéniture). Après, prenez l'os en main et rendez-le lui.

Pour savoir si votre enseignement a porté ses fruits, renouvelez l'exercice plusieurs jours après.

Vous pouvez utiliser ce type de sanction en cas de tentative de morsure envers un autre chien.

Remarque générale :

Profitez des premières semaines avec votre chiot pour stimuler son cerveau et les connections de ses neurones. C'est comme les enfants humains, il faut s'y prendre tôt.

Par exemple : Mettez par terre, une de ses friandises, mais sous le couvercle en carton d'une boîte à sucre et laisser le trouver la solution pour récupérer la friandise.

Autre exemple : Lancez sa balle derrière une petite portion de grillage qu'il lui faudra contourner pour l'attraper. Et avec le temps, augmentez la distance de contournement à parcourir.

Je vous souhaite un bon apprentissage.

 

BERNARD DORMOIS

25ème au Championnat de France d'Obéissance 2014 avec un Fox Terrier

 

 
Dernières modifications 16/07/17 Webmaster R.Carrez de Somer - Création V.Géhan
Les textes et les images sont la propriété exclusive de ce site - Reproduction interdite